Association des Enseignants d’Activités Technologiques

Editorial N° 170

juillet 2008 par Yves LEMAL

L’actualité de la discipline à tous les niveaux (primaire, secondaire, formation initiale et continue) ne nous permet pas de produire un bulletin dans sa forme habituelle et nous contraint à réagir le plus vite possible. Vous trouverez sur le site (www.aeat.fr) les textes et articles complémentaires.

Les programmes de Technologie sont en phase de finalisation. L’AEAT, malgré ses protestations, n’a pas été consultée. Nous publions en page 3, notre position. Personne ne sera étonné de découvrir que nous avons plus que quelques réserves sur le sujet.

Sur les méthodes de préparation des programmes, la lettre ouverte que vous lirez en page 1 puis 2, dénonce la précipitation et l’absence de concertation dans la valorisation des formes.

En ce qui concerne la formation des maîtres, le sujet s’avère complexe car la réforme reprend une revendication ancienne des enseignants et des directeurs d’IUFM à savoir la reconnaissance universitaire des cinq années de formation initiale. Mais cette réforme risque d’être accompagnée d’autres beaucoup plus contestables comme le risque de multiplication des contrats de recrutement. Rien n’est dit pour l’instant non plus sur les mesures économiques nécessaires pour aider les étudiants issus de milieux modestes à accéder aux fonctions d’enseignant. L’avenir est donc lourd de menaces, restons vigilants et mobilisés.

Il ne faut pas croire que cette réforme se limitera à la mastérisation de la formation initiale, revendiquée depuis longtemps d’ailleurs, et aux bouleversements que cela entrainera pour les formateurs.

A cette occasion en effet, on risque d’assister aussi à de nouvelles modalités de recrutement, multipliant pour les enseignants, différents types de contrats remettant en cause leurs conditions de travail, sous la houlette de directions d’établissement beaucoup plus autoritaires et autonomes.
C’est l’existence même de l’enseignant comme conscience sociale, vigilante et critique qui risque d’être remise en cause.
Au-delà des réformes techniques donc voyons bien les implications que cela peut entrainer à long terme.

le CA


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3106 / 129210

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Bulletins   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License