Association des Enseignants d’Activités Technologiques

Compte rendu des réunions de mars 2007 du groupe d’experts pour la rénovation des programmes de Technologie au collège

Luc Chevalier
mardi 22 mai 2007 par Yves LEMAL

Le groupe d’experts chargé de la rénovation des programmes de Technologie au collège s’est réuni deux fois au cours du mois de Mars afin d’apporter la touche finale au « toilettage » du programme de 6ème, de définir les grandes lignes de la progression pour les niveaux suivants et de modifier en conséquence le préambule des programmes de Technologie.

 Les contenus du programme de 6ème

Le programme de 6ème est écrit afin d’apporter aux élèves des compétences qui leur permettent de répondre, à partir de l’observation et de l’investigation, aux questions : à quoi ça sert ? Comment c’est fait ? Comment ça marche ? Il faut préciser ici que « fait » est utilisé dans le sens de « constitué » et non de « fabriqué » ce qui est bien du domaine de l’observation.

Le cœur du programme de 6ème est construit autour de 5 approches des produits : approche fonctionnelle, approche historique, approche matériaux, approche énergie, approche réalisation.
Afin de rendre la présentation des contenus conforme au vocabulaire désormais utilisé chaque nouvelle compétence est déclinée en connaissances, capacités et attitudes.
Les connaissances sont détaillées et le choix des verbes associés aux capacités a été affiné de telle sorte que le niveau de taxonomie qui donne une indication sur l’approfondissement pourrait ne plus être utile.

La désignation des deux approches « Matériaux » et « Energies » a été modifiée en « Choix de matériaux » et « Les énergies mises en oeuvre ». Ainsi, l’ambiguïté sur le mode d’enseignement de ces deux approches est levé : il ne s’agit pas de faire des enseignements sur la classification mais bien de faire l’analyse, au travers de l’investigation, du type de matériau ou d’énergie utilisé en fonction du produit, de son environnement, de son fonctionnement etc. En 6ème il n’est pas utile que les élèves aient une connaissance de tous les matériaux, de toutes les propriétés … ; lors des études d’objets ou de systèmes techniques au cycle central et au cycle d’orientation, l’élève enrichira ses connaissances qui auront été structurées lors des moments de synthèses des séquences d’enseignements.

Le thème très général de « Transport » a été affiné en « Moyen de transport » afin de bien indiquer que l’on souhaite, pour ce cycle d’adaptation, faire travailler les élèves sur des objets techniques et non sur les réseaux, la logistique, la régulation des transports.
La progression

Notre souhait pour l’élaboration des programmes des cycles suivants est de garder « le produit objet technique » au centre de la démarche pédagogique, de s’appuyer sur les sciences, l’investigation et la résolution de problèmes pour l’appréhender dans sa globalité et sa complexité. À l’instar de ce qui est proposé pour le cycle d’adaptation, la structure de l’enseignement se construit, à partir des éléments de réponses à des questions simples :

  • À quel besoin l’objet étudié répond-il ?
  • Comment fonctionne-t-il ?
  • Comment et de quoi est-il fait ?
  • Comment les besoins et solutions technologiques évoluent-il au cours du temps ?

 Au cycle central,

les études menées à partir de ces questions doivent être approfondies : d’une part en proposant des supports différents et plus complexes, d’autre part en enrichissant les connaissances associées aux approches matériaux, énergies, histoire et réalisation. Ainsi de nouvelles approches sont proposées pour répondre à d’autres interrogations :

  • Comment l’objet est-il fabriqué ?
  • Comment l’objet est-il conçu ?

Des connaissances nouvelles sur les moyens de fabrication, l’organisation de la production, la distribution, la durée de vie, le recyclage, le coût et l’impact sur la société d’un produit enrichiront celles déjà acquises en 6ème. Durant ce cycle on passe progressivement de l’observation et l’investigation à la résolution de problèmes et à la conception en apportant des connaissances nouvelles sur les démarches mises en œuvre pour passer du besoin à l’idée, de l’idée à la solution technique et de la solution technique au prototype du produit, du prototype au produit commercialisé.

 Cycle d’orientation

Forts de ces compétences, les élèves abordent le cycle d’orientation pour une année de synthèse qui apporte encore de nouvelles connaissances et durant laquelle les élèves mettent en pratique autour d’un projet d’envergure. Il n’y a plus de questions posées sur un produit à étudier : les élèves ne sont plus des utilisateurs éclairés mais deviennent concepteurs.

Une démarche de projet en équipe favorisant l’initiative et l’autonomie est mise en oeuvre pour la réalisation d’un produit et d’un support informatique associé.

 Le préambule des programmes de Technologie

Position de la Technologie

Dans le contexte de mise en place du socle commun des compétences, du pôle « sciences et technologies » et de l’expérimentation « sciences intégrées au collège », il était utile de préciser la place de la technologie dans le préambule des programmes. En effet, en parallèle des sciences qui mettent en évidence et modélisent des phénomènes élémentaires ou des techniques qui s’appuient sur des savoir-faire existants, apparus quelquefois bien avant les sciences, la technologie en apportant de la logique dans les techniques consiste à raisonner sur celles-ci pour les faire avancer, les maîtriser, les améliorer au moindre risque et au moindre coût. La « technologie » est une discipline à part entière qui s’appuie sur les sciences mais va bien au-delà en proposant une variété d’approches inaccessibles aux seuls physiciens.

En Technologie, les produits sont simultanément abordés sous l’aspect systémique, fonctionnel, scientifique, historique, créatique, sociétal, économique, environnemental et humain … et dans la progression qui sera proposée au collège, il conviendra, progressivement, d’apporter aux élèves des connaissances, des démarches et des outils sur ces différentes approches. Sachant qu’il n’est pas possible de tout faire au collège, il semble donc raisonnable de se limiter aux aspects fonctions, matériaux, énergies et historiques en 6ème. Des notions complémentaires sur la conception des produits, la production et son organisation à un coût minimal, l’impact des produits sur la société, sur l’environnement seront abordées lors des cycles suivants.

C’est cette logique qui a conduit à proposer la progression commentée plus haut. De manière générale, une relecture a été faite pour harmoniser le vocabulaire : les termes de produits, d’objets, d’objets techniques utilisés indifféremment induisent des difficultés de compréhension pour les enseignants et les élèves.

 La correspondance avec le socle

En complément du programme, dans lequel les points qui relèvent du socle commun sont indiqués dans les tableaux de connaissances, nous proposons de mettre en place un document « inverse » qui indique pilier par pilier les contributions de la Technologie pour l’acquisition des compétences du socle commun. Ce document électronique permettra aux enseignants de construire leurs séquences avec le souci de contribuer pleinement au socle.

Une version résumée fait partie du préambule aux programmes et positionne la matière par rapport aux autres, notamment pour le pilier 7 : la démarche technologique contribue fortement à l’autonomie et à l’initiative indispensable pour créer et imaginer des solutions. Cette contribution sera d’autant plus évidente que les pratiques en matière d’évaluation seront innovantes. Un paragraphe est ajouté à ce propos.

 L’évaluation

On distingue classiquement évaluations diagnostique, formative et sommative. Cette dernière forme d’évaluation est souvent la seule effectivement mise en pratique. Le mode de fonctionnement des séquences de Technologie permet d’autres formes d’évaluation et notamment une évaluation formative pour laquelle l’élève, grâce à des objectifs clairement identifiés, peut lui-même évaluer s’il atteint ou pas l’objectif. C’est en ayant la possibilité de faire lui-même le diagnostic que l’élève pourra acquérir l’autonomie.

 Les thèmes

La notion de thème d’étude proposée en 6ème (les moyens de transport) est unanimement reconnue comme un facteur qui aide à cibler les applications, limite la disparité des équipements, permet d’homogénéiser les pratiques entre établissements et académies. Il faut évidemment continuer dans ce sens en 5ème et en 4ème et choisir des thèmes se situant sur le même plan que « moyen de transport ». Mettre en place des thèmes qui permettent de faire des ponts avec la Physique-Chimie (assez facile) et avec la SVT (plus délicat) rapprocherait les enseignants du pôle « sciences et technologies ». Une dernière contrainte pour le choix des thèmes, c’est la possibilité de trouver des supports (produit ou maquette) à mettre à la disposition des élèves en classe.

Sur ce point, le choix des thèmes n’est pas encore fixé mais cela ne constitue nullement un obstacle à l’écriture des programmes car comme on peut le voir dans le programme de 6ème aucune connaissance spécifiques aux « moyens de transport » ne figure dans les programmes et on pourrait tout aussi bien apporter les mêmes connaissances avec « machines agricoles » ; « ouvrages d’art » ; « moyens de production » ; « équipements sportifs » ; « attractions foraines » ; etc.

D’ici la prochaine réunion du groupe, les points précédents seront finalisés et la mise au point du découpage des programmes du cycle central va démarrer.

Luc Chevalier


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1619 / 129210

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Bulletins  Suivre la vie du site Bulletins 2007  Suivre la vie du site N° 168   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License