Association des Enseignants d’Activités Technologiques

À propos du nouveau concours de recrutement des professeurs des écoles

mardi 1er mai 2007 par Yves LEMAL

À propos du nouveau concours de recrutement des professeurs des écoles

La première session du nouveau concours de recrutement des professeurs des écoles (C.E.R.P.E.) à eu lieu en juin 2006.

Il s’agit d’une épreuve écrite de Sciences et Technologie et Histoire-Géographie, où le candidat choisit une dominante majeure dans l’un ou l’autre des deux domaines (Sciences et Technologie ou Histoire-Géographie).

Devant le peu de questions à caractère technologique, les formateurs premier degré de technologie de l’Académie de Créteil ont adressé le courrier suivant au ministère de l’Education National, ainsi qu’au SIEC :

Livry Gargan le 8/11/2006

    • Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche 110 rue de Grenelle 75357 PARIS SP07
    • Au SIEC Service inter académique des examens et concours (Maison des examens) 7 rue Ernest Renan 94114 ARCUEIL cedex

Objet : le CERPE conforte le statut dévalorisé de la Technologie dans le système éducatif français.

Pour ce premier concours, nouvelle forme où les Sciences et la Technologie apparaissent dans le premier groupe d’épreuves d’admissibilité, nous avons fortement regretté les faits suivants :

  • un seul sujet majeur sur les 6 retenus à l’échelon national était en lien avec la Technologie (sujet électricité),
  • la répartition des questions de la partie mineure entre les trois champs disciplinaires est déséquilibrée : aucune question relative à la technologie n’est présente dans le sujet 2,
  • les questions fermées n’impliquaient aucune exigence en termes de maîtrise des contenus disciplinaires. Celles qui avaient rapport avec la Technologie étaient surdéterminées par le point de vue scientifique.

Ce constat corrobore le statut culturel dévalorisé de la Technologie au sein du fonctionnement scolaire et conforte son rejet par le corps enseignant. Les élèves en sont les premières victimes.

Ce constat nous amène à douter des compétences des concepteurs des sujets en la matière, voire à penser que des enjeux symboliques relatifs à la place des disciplines priment sur le projet éducatif.

Le concours précédent veillait à un équilibre strict entre les trois disciplines (Biologie, Sciences Physiques et Technologie).

Cet équilibre entre les disciplines doit être rétabli.
Nous sommes disponibles pour participer à la procédure de conception et de validation des sujets lors des années à venir.
M. NICKELSEN [1]

[1Pour les Professeurs de Technologie de l’IUFM de Créteil, formateurs 1er et 2nd degré
M. NICKELSEN 45 av Jean ZAY 93190 LIVRY GARGAN


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2538 / 129210

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Bulletins  Suivre la vie du site 2006 - 5   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License