Association des Enseignants d’Activités Technologiques
Textes d’assemblée générale

« PRODUIRE EN TECHNOLOGIE A L’ECOLE » (II) - Assemblée générale - Paris - 2000

La production support des apprentissages
2000 par Yves LEMAL

LA PRODUCTION EN TECHNOLOGIE

 [1]

La production support des apprentissages

L’objet produit en technologie [2] est le témoin final d’un long processus dans lequel l’élève s’est investi et qui la conduit à mettre en œuvre : des démarches, des recherches de solutions, des phases d’essai et de réalisation...

A l’école, à la différence de l’entreprise où la recherche de productivité impose une segmentation des activités (spécialisation), l’élève est toujours en situation d’apprentissage ; il doit tour à tour inventer, concevoir, imaginer des solutions techniques, se soucier de l’esthétique et de la fonctionnalité de l’objet, décrire aux autres et défendre les choix qu’il propose, ...organiser et mettre en œuvre des outils, des machines, des processus et des services pour finaliser sa démarche ..., juger sa production...

La confrontation au réel (réel qui trouve ses limites dans les potentialités du lieu de formation), les aller et retour imaginaire-possible, les phases essai-erreurs construisent lentement savoir, méthodes et raisonnements.

La production, école de la rigueur

A chaque étape du processus la nécessite de finaliser la démarche sous forme de produit réel, implique une grande rigueur tout au long des activités.

L’interdépendance des différentes phases, suppose, implique que chacune d’entre-elles soit traitée avec exigence et rigueur. Certes la perfection, bien que recherchée, n’est pas toujours atteinte en phase d’apprentissage mais le résultat final sera de toutes façons un chef d’œuvre à l’aune de l’évolution de l’enfant.

Lorsque la production nécessite de la matière d’œuvre (fabrication), elle est considérée comme du consommable et doit être budgétisée au même titre que les produits utilisés en Sciences Expérimentales.
La plus-value apportée par l’apprenant dépasse largement la valeur marchande de l’objet qui est et doit rester un support de formation non comparable, à ce titre, avec un produit marchand.

L’Assemblée Générale de l’AEAT


PARIS 2000 - Assemblée générale de l’AEAT

LA PRODUCTION EN TECHNOLOGIE - Assemblée générale - Paris - 2000

[1Les activités technologiques s’inscrivent dans le cadre de la formation générale, pour tous.

[2L’objet produit est ou non matériel


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4539 / 129210

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Textes de référence   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License