Association des Enseignants d’Activités Technologiques

L’académie de Lyon se distingue

lundi 13 novembre 2006 par Yves LEMAL

 L’académie de Lyon se distingue

L’AEAT a pris connaissance avec stupéfaction du texte ci-dessous, mis en ligne sur le site [1] de l’Académie de Lyon.


  • Lyon, le 30 octobre 2006

L’enseignement de la Technologie au collège est en mutation. Une de plus, diront certains...
Dans la continuité de l’enseignement scientifique et technologique du primaire, l’objectif général de la Technologie est d’aider le jeune adolescent à devenir un usager responsable et éclairé des applications technologiques. Pour cela, des nouveaux objectifs ont été définis pour chaque classe du collège, devant permettre à l’élève d’acquérir progressivement les outils et les démarches nécessaires pour comprendre à quel besoin répond un objet, comment fonctionne-t-il, qui le fait, et comment est-il fait.
Cela sous-entend que la Technologie s’enrichisse des autres disciplines scientifiques, facilitant ainsi la mise en application progressive du socle commun de connaissances et de compétences.
Première déclinaison de ces nouveaux objectifs, le programme rénové de 6ème s’applique pleinement depuis la rentrée de septembre 2005.
La mise en place d’un nouveau programme en classe de 5ème est différée. Toutefois, et afin d’assurer une suite logique, l’enseignement à ce niveau devrait pouvoir être appréhendé dans l’esprit du préambule du nouveau programme de 6ème, et se rapprocher des contenus du projet de programme de 5ème publié par la DESCO en janvier 2006. Il semble effectivement possible, tout en restant dans le cadre encore réglementaire des scénarios, de proposer aux élèves la résolution de problèmes techniques liés à la conception et à la réalisation des produits manufacturés, leur permettant, au travers de l’application de démarches d’analyse et d’investigation, d’acquérir des compétences et des connaissances dans ces champs technologiques.
Cette évolution de l’enseignement de la Technologie ne pourra bien évidemment pas réussir sans un effort collectif, dont un des points d’appui est le site Web de la Technologie de l’Académie de Lyon. Chacun se doit donc de participer à l’alimentation et à l’amélioration de cet espace d’échange et de mutualisation.
Bien épaulés par leur tutelle pédagogique, les enseignants de Technologie de l’Académie de Lyon ont montré leur capacité à relever des défis. Je suis convaincu qu’ils sauront, avec l’aide de l’Inspection pédagogique régionale et celle des personnes ressources académiques, mener à bien cette nouvelle rénovation de leur discipline, et montrer qu’elle se situe indéniablement au carrefour des enseignements scientifiques.

Christian Félicité  [2]IA-IPR


 Réaction de l’AEAT

Nous affirmons clairement que tant que le nouveau programme n’est pas publié au BO (les projets de programme du cycle central ont été retirés en décembre 2005), seuls les programmes de 1996 pour le cycle central sont valables.

Mettre en place même de façon partielle (sous la forme de l’introduction des démarches d’investigation et résolution de problèmes) de nouveaux programmes non parus, pourrait constituer une faute.

Nous relevons ici un pas de plus dans cette volonté de passage en force et d’imposition d’une démarche qui questionne pourtant grandement la profession.

De plus ceci constitue une pression inadmissible sur les collègues de l’Académie de Lyon qui peuvent se trouver ainsi contraints de mettre en œuvre une façon de travailler non encore validée par un texte officiel.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4808 / 129210

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site AEAT actualité   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License