Association des Enseignants d’Activités Technologiques
Editorial N°163

Le devenir de la Technologie : attentes et incertitudes : Wait and see !

samedi 18 mars 2006 par Yves LEMAL

Le devenir de la Technologie : attentes et incertitudes
Wait and see !

Le début de l’année 2006 est marqué par le retrait des projets de programmes du cycle central, proposés par la Commission Secrétan. L’AEAT avait émis de larges réserves relativement à ces projets, et constate avec satisfaction que les professeurs n’auront donc pas à mettre en place dans l’urgence un nouveau programme à la rentrée 2006.

La DESCO a proposé une nouvelle version de programmes de 5° et 4° en janvier. L’AEAT a été invitée, ainsi que les autres associations et syndicats, au Ministère début février afin de donner son avis par rapport à ce nouveau texte. Vous trouverez dans ce bulletin les propositions et remarques que nous avons faites à cette occasion, ainsi que le compte-rendu de l’audience au Ministère.

Cependant le problème des programmes actuels de sixième reste entier. Beaucoup de collègues nous font part de leurs difficultés : Perte de sens de l’enseignement dispensé aux élèves, contenus hors de portée des élèves de sixième, absence de cohérence avec les autres disciplines, insuffisance, voire absence de formation et de dotation financière (par exemple dans l’Académie de Versailles, la mise en place du programme de sixième se fait avec zéro euro !).

Nous nous interrogeons :

l’absence de financement, de formation, correspondent-ils à une volonté de ne pas investir sur un programme amené à disparaître à court terme ?

Nous sommes entrés dans une période d’attente et de forte incertitude, et le fait d’obtenir une pause dans la mise en place à marche forcée des nouveaux programmes du cycle central ne doit pas occulter les questions qui se posent quant à l’avenir de notre enseignement.

Le ministère réfléchit à la mise en place d’une troisième commission chargée des programmes (après la commission Joutard puis la commission Secrétan), et pour l’instant nous ne discernons pas d’orientation claire si ce n’est le souhait d’une réforme au moindre coût, sans prise en compte des moyens de mise en oeuvre. Il semble que rien ne sera décidé pour notre discipline tant que le Haut Conseil de l’Education (HCE) n’aura pas défini le socle commun, si tant est que la Technologie en fasse partie !

Au Ministère, des changements ont eu lieu dans l’encadrement depuis la mise en place du nouveau gouvernement. L’ancienne équipe dont nous ne partagions pas les options a été dissoute. Actuellement les personnes responsables de la Technologie sont Monsieur Norbert Perrot, IG de STI et Monsieur Jacques Thierry, IG d’économie-gestion.

Nous espérons que cette nouvelle équipe, sans nous considérer comme des pourvoyeurs pour les STI en lycée, saura donner à la Technologie la dynamique positive et les moyens pédagogiques, humains et matériels dont nous avons grandement besoin !

Pour le C.A., le 11 mars 2006
Christian HOUDRE, Catherine HADJ-AMMAR


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4687 / 129210

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site AEAT actualité   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License