Association des Enseignants d’Activités Technologiques
-* CIRCULAIRE N°2006-051 DU 27-3-2006 - BO N°13

Préparation de la rentrée 2006

avril 2006 par Yves LEMAL

 Préparation de la rentrée 2006
  • CIRCULAIRE N°2006-051 DU 27-3-2006 - BO N°13

La circulaire de rentrée, très longue, n’apporte rien de particulier pour la Technologie et surtout rien sur les effectifs.

Elle parle de maîtriser les connaissances et compétences de socle commun, du pilotage pédagogique, de la violence... donne donc des objectifs.

L’accent est mis sur l’apprentissage de la lecture en école primaire, et la maîtrise des fondamentaux. Les programmes de l’école primaires ont étés modifiés. Un bout de texte nous concernant plus particulièrement.

Les nouveautés mises en place au collège sont indiquées.
Je vous propose le plan et quelques extraits qui me paraissent intéressants.
Danièle MAZAUD

I - À l’école primaire, apprendre à lire et maîtriser les apprentissages fondamentaux

[...]
Si la maîtrise de la langue reste la première priorité de l’école primaire, un effort significatif doit également être accompli ou poursuivi en matière d’acquisition des compétences en mathématiques, et en sciences et technologie à l’école. La mise en œuvre des technologies d’information et de communication dans la classe doit également faire l’objet d’un soin particulier.
[...]

II - Au collège, maîtriser les connaissances et les compétences du socle commun

Dans le prolongement de l’école primaire, le collège doit conduire chaque élève à acquérir les connaissances et compétences du socle commun et à préparer son orientation. Pour ce faire, les équipes éducatives disposent de différents dispositifs d’aménagement des parcours en fonction des besoins des élèves.
[...]
Les programmes personnalisés de réussite éducative (PPRE)

[...]
Au cycle central, dans le cadre de la mise en œuvre du plan pour l’éducation prioritaire dans les collèges “ambition réussite” une demi-heure est prélevée sur l’heure non affectée de chaque division de cinquième et de quatrième.
[...]
Les dispositifs en alternance en quatrième
[...]
La mise en place de la nouvelle classe de troisième, conformément à l’arrêté du 2 juillet 2004
[...]
Ainsi, autour d’un tronc commun de disciplines obligatoires, les deux formules de l’enseignement de découverte professionnelle doivent trouver leur place, dans le respect de leurs particularités respectives rappelées ici :

L’option facultative de découverte professionnelle de 3 heures

Elle vise à apporter aux élèves une première connaissance du monde professionnel par une découverte des métiers, du milieu professionnel et de l’environnement économique et social. Elle ne doit pas être réservée à un public spécifique d’élève mais doit être offerte à tout élève comme toutes les autres options facultatives proposées en troisième (langue vivante 2, latin, grec).

À la rentrée 2006 tous les collèges devront proposer cette option. Son évaluation en contrôle continu est prise en compte pour l’obtention du diplôme national du brevet. L’option n’ouvre pas droit à la perception de la taxe d’apprentissage.

Le module de découverte professionnelle de 6 heures

[...]

Les dispositifs dérogatoires en troisième
Si, dans les collèges, des élèves en trop grande difficulté ne sont pas aptes à suivre l’enseignement de découverte professionnelle 6 heures, il est possible de leur proposer un dispositif de prise en charge spécifique et adapté, du type troisième d’insertion. Ce dispositif dérogatoire, autorisé par l’article 5-2 du décret du 24 août 2005, a notamment pour objectif de permettre à l’élève de construire un projet personnel et professionnel et de s’insérer, après le collège, dans une formation qualifiante de niveau V, sous statut scolaire ou sous contrat de travail.

Les enseignements adaptés
[...]
De nouveaux contenus pour les enseignements suivants entrent en vigueur à la prochaine rentrée
Les nouveaux programmes de l’enseignement des mathématiques, des sciences de la vie et de la Terre, de physique-chimie ainsi que les thèmes de convergence pour les disciplines du collège en ce qui concerne le cycle central (classe de cinquième ; arrêté du 25 juillet 2005, JO du 5 août 2005, B.O. hors série N° 5 du 25 août 2005 programmes des collèges volume 2).

Les programmes de langues vivantes étrangères pour le palier 1 du collège en ce qui concerne l’allemand, l’anglais, l’arabe, le chinois, l’espagnol, l’hébreu, l’italien, le portugais et le russe (arrêté du 25 juillet 2005, JO du 5 août 2005, B.O. hors-série N° 6 du 25 août 2005 programmes des collèges volumes 3.1 et 3.2).

Une note de vie scolaire sera instaurée à la rentrée 2006
Elle sera attribuée tous les trimestres aux élèves, de la sixième à la troisième. À cet effet, des textes réglementaires sont en préparation pour préciser ses éléments constitutifs et ses modalités d’attribution. Cette note de vie scolaire, calculée sur la base des notes trimestrielles obtenues en classe de troisième, sera prise en compte dans l’obtention du diplôme national du brevet dès la session 2007.

Le socle commun de connaissances et de compétences
Conformément à l’article 9 de la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école du 23 avril 2005, le décret définissant le socle commun précisera, après avis du Haut Conseil de l’éducation, les connaissances et les compétences à prendre en compte dans chacun de ses cinq volets :

  • la maîtrise de la langue française ;
  • la maîtrise des principaux éléments de mathématiques ;
  • une culture humaniste et scientifique permettant le libre exercice de la citoyenneté ;
  • la pratique d’au moins une langue étrangère ;
  • la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication.

Ce décret ne se substituera pas aux programmes de l’école primaire et du collège.
[...]
Par ailleurs, dans le cadre du programme LOLF enseignement du second degré public, un indicateur doit apprécier la proportion d’élèves qui maîtrisent en fin de collège les compétences de base en français et en mathématiques en référence au socle commun. À cet effet, des tests seront réalisés auprès d’un échantillon d’élèves de troisième à la fin du deuxième trimestre de l’année scolaire dès 2006-2007.

Maîtriser les technologies de l’’information et de la communication (TIC) et les mettre au service de tous les enseignements.

La circulaire N° 2005-135 du 9 septembre 2005 (B.O. N° 34 du 22 septembre 2005) réaffirme l’importance de la maîtrise des TIC conformément au cinquième volet du socle commun.
Afin d’atteindre cet objectif, les référentiels du brevet informatique et internet (B2i) niveau école et niveau collège sont en cours d’actualisation. Un référentiel pour le B2i niveau lycée est en cours d’élaboration. Des textes réglementaires à paraître présenteront prochainement les référentiels et préciseront leurs modalités de mise en œuvre. Ils prendront effet dès la rentrée scolaire 2006. La généralisation du B2i prépare sa prise en compte dans le cadre du DNB.

III - Concevoir l’orientation comme une partie intégrante de la démarche éducative
[...]
En collège, ce programme s’appuie sur la mise en place de l’enseignement de découverte professionnelle.
Dans le cadre de l’éducation à l’orientation, l’information sur l’apprentissage et sur les métiers préparés dans le cadre de l’apprentissage sera renforcée. Les documents destinés aux familles et aux élèves en matière d’information et d’orientation prévoient explicitement le choix de l’apprentissage.
[...]
IV - Refonder l’éducation prioritaire
La carte de l’éducation prioritaire, réorganisée à partir de critères objectifs arrêtés au plan national, conduit à un renforcement des moyens dans 249 réseaux de réussite. Une circulaire spécifique détaillera les mesures à mettre en œuvre.
[...]
V - Réussir la scolarisation des élèves présentant un handicap
[...]
VI - Mieux s’insérer grâce à la voie professionnelle
[...]
Pour les élèves âgés d’au moins 14 ans qui en feront la demande, des parcours d’initiation aux métiers pourront être proposés dans les lycées professionnels et dans les centres de formation d’apprentis gérés par les EPLE. Ils permettront à ces élèves de poursuivre l’acquisition du socle commun de connaissances et compétences tout en découvrant dans l’établissement de formation et en entreprise l’exercice de différents métiers. Des textes juridiques et des documents pédagogiques à paraître prochainement encadreront la mise en œuvre de ces parcours.
[...]

 Vous trouverez ci-dessous quelques passages bons à connaître.

IX - Conforter le pilotage pédagogique de l’EPLE : installer le conseil pédagogique, élaborer le projet d’établissement, expérimenter et contractualiser
[...]
a) Le conseil pédagogique
L’article L.421-5 du code de l’éducation (issu de l’article 38 de la loi du 23 avril 2005 précitée) institue un conseil pédagogique dans chaque EPLE. Le texte législatif laisse une marge d’appréciation en ce qui concerne la composition, le fonctionnement et les attributions de ce conseil.

  • Composition du conseil pédagogique

L’article L. 421-5 du code de l’éducation dispose que “le conseil pédagogique réunit au moins un professeur principal de chaque niveau d’enseignement, au moins un professeur par champ disciplinaire, un conseiller principal d’éducation et, le cas échéant, le chef de travaux. Le conseil pédagogique est présidé par le chef d’établissement”.
Il appartient à chaque établissement de déterminer sur cette base la composition précise du conseil pédagogique et les conditions de désignation de ses membres. Il convient de veiller cependant à ce que les choix qui seront opérés en la matière fassent l’objet du plus large consensus possible de la part des équipes pédagogiques.

  • Attributions du conseil pédagogique

Conformément à la loi, le conseil pédagogique a pour mission de favoriser la concertation entre les professeurs, notamment pour coordonner les enseignements, la notation et l’évaluation des activités scolaires. Il prépare la partie pédagogique du projet d’établissement.
Dans ce cadre, le choix des sujets traités et du fonctionnement interne est laissé à l’appréciation du conseil pédagogique, dans le respect de la liberté pédagogique des enseignants et du champ de compétence des personnels de direction.
Pour la préparation du volet pédagogique du projet d’établissement, le conseil pédagogique est amené à travailler en étroite collaboration avec les équipes pédagogiques.
Pour chacun des domaines abordés, le conseil pédagogique pourra mener une réflexion, établir un diagnostic de l’établissement, évaluer les actions mises en place et formuler des propositions.

b) Projet d’’établissement
[...]
Droit à l’expérimentation
[...]
c) Contrat d’objectifs
[...]
X - Prévenir la violence et développer l’éducation à la responsabilité
a) la prévention de la violence
[...]
La priorité est de garantir aide et assistance aux personnels, notamment aux enseignants victimes d’injures, de menaces ou d’agressions, dans l’exercice de leurs fonctions. À cette fin, un soutien devra être apporté, dès la première alerte, par la hiérarchie selon les instructions contenues dans la circulaire interministérielle et dans le guide précisant les conduites à tenir en cas d’agression qui fera prochainement l’objet d’une publication. Les personnels victimes seront systématiquement encouragés à porter plainte.
Les élèves victimes de violence doivent également bénéficier du même soutien. Les actions éducatives doivent apprendre aux élèves le respect mutuel et les convaincre de bannir de leurs comportements toutes atteintes à l’intégrité physique et à la dignité de la personne, que celles-ci soient liées aux actes à caractère raciste ou antisémite, aux violences sexuelles, aux pratiques de bizutage ou à celles des jeux dangereux.
[...]
b) L’éducation à la responsabilité
[...]
Aujourd’hui, l’usage des technologies de l’information et de la communication implique une éducation à la responsabilité des utilisateurs. La montée en puissance de l’utilisation d’internet et l’extension rapide de l’usage des blogs nécessitent d’appeler l’attention des élèves, notamment ceux du second degré, sur le respect des règles de bon usage (chartes d’utilisation de l’internet) et sur le respect de la réglementation en vigueur que l’on peut consulter sur
http://www.educnet.education.fr
[...]
L’éducation à la sécurité au travail
L’éducation à la responsabilité doit permettre aux élèves, futurs citoyens, futurs employeurs ou salariés, d’y développer des analyses lucides et des démarches solidaires. Ainsi, ils pourront adopter, face aux divers risques, des conduites autonomes et adaptées, qu’elles soient prévoyantes ou réactives.

Cette éducation concerne le domaine de la santé et de la sécurité, mais aussi celui du travail.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4532 / 129210

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site AEAT actualité   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License