Association des Enseignants d’Activités Technologiques
NOUVEAUX PROJETS DE PROGRAMME DU CYCLE CENTRAL

Prise de position de l’AEAT.

Audience du 6 février au Ministère
mardi 7 février 2006 par Yves LEMAL

NOUVEAUX PROJETS DE PROGRAMME DU CYCLE CENTRAL
Prise de position de l’AEAT.

PRÉAMBULE

Nous tenons à rappeler ici qu’à notre connaissance, il n’y a toujours eu ni analyse objective de la situation actuelle de la discipline ni évaluation sérieuse et publique des programmes de 1995 toujours en vigueur (hormis le rapport de l’IG des services de l’EN, par Monsieur l’IG LOUIS sur les conditions administratives de l’enseignement de la Technologie). La dernière analyse date de 1985 (COPRET), lors de la création de la Technologie succédant à l’EMT !
En outre, aucune orientation publique de la part de l’État, orientation prenant en compte les besoins de la nation mais aussi ceux des enfants, futurs adultes et futurs citoyens, ne nous a été communiquée à ce jour.

Cette situation et la confusion constatée dans les différentes tentatives de ré écriture des programmes de Technologie ont contribuée à un découragement, à une perte de sens et de confiance importants pour les enseignants de notre discipline !

PRÉALABLE

En préalable à toute tentative de changement des contenus de la discipline et quelques soient ceux-ci, il nous paraît utile de préciser les points indissociables à nos yeux d’une parution de nouveaux programmes de Technologie :

  • Les conditions de mise en œuvre doivent être clairement définies en même temps que les contenus et faire partie intégrante de ceux-ci (Nature des salles, effectifs, règles de sécurité précisément définies, nature et financements des matériels et des productions élèves, instructions pédagogiques nationales compréhensibles et paraissant simultanément aux programmes, formation des enseignants avant toute mise en application...).
  • La création d’un corps d’inspection spécifique ou, à titre transitoire, la désignation de personnels d’inspection affectés à temps complet à l’encadrement et à l’aide pédagogique des enseignants de Technologie.
  • La définition d’une politique nationale de fonctionnement des centres ressources et animation pédagogique, afin de favoriser une vision unique de la discipline plutôt q’une multiplicité de visions académiques ou locales.
  • La transparence des fonctions, des activités et des relations existant entre les membres de l’institution scolaire et les éditeurs, fournisseurs et fabricants de matériels pédagogiques doit être sérieusement améliorée.

PROPOSITIONS
L’AEAT, relayant ici les demandes du corps professoral, souhaite vivement l’ouverture d’un chantier d’évaluation, de réflexion et de rénovation de la Technologie (COPRET III ?) où l’expérience et les propositions des enseignants, de leurs représentants et des chercheurs et universitaires ayant à voir avec la discipline seraient entendues et prise en compte !

Entre autres points, il serait judicieux pour cette instance de se pencher sur :

  • La définition de la Technologie et de sa démarche propre.
  • Ses rapports (points communs et différences) avec les sciences.
  • Ses liens avec l’ensemble des disciplines, dans une cohérence horizontale (par niveau) des compétences et connaissances des élèves.
  • Son (ses ?) champs d’application et sa place dans les cursus scolaires à l’Ecole et au Collège et dans le socle commun de connaissances en cours de mise en place.
  • Son articulation avec le Lycée.
  • Le respect des stades de développement physiques, sociaux et cognitifs des élèves dans la définition des contenus, comportements et connaissances attendus en Technologie.

L’AEAT souhaite donc voir apparaître, que ce soit dans le cadre de nouveaux programmes ou d’une ré écriture des programmes actuels, la publication de textes plus clairs, peu être plus simples mais cohérents, réalistes, applicables dans toutes leurs composantes, dotée d’une démarche pédagogique lisible assortie d’outils d’évaluation fiables et utilisables.

Ceci afin de créer chez nos élèves de l’appétence pour les domaines technologiques, professionnels (voire scientifiques) au lieu de les en écarter comme cela semble en être peu à peu le cas actuellement !

La mise en application de ces textes ne devra, bien sur, pas reposer uniquement sur le travail individuel et la bonne volonté des enseignants mais être solidement expliqué, accompagné et soutenu par les autorités de tutelle de la discipline.

Pour le CA de l’AEAT,
Le Président,
Christian HOUDRÉ.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4611 / 129210

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site AEAT actualité   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License