Association des Enseignants d’Activités Technologiques
Associations et Organisations Syndicales font chorus

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DU CONSEIL NATIONAL DES PROGRAMMES

AEAT, AEET, ASSETEC, PAGESTEC, FERC-CGT, SE-UNSA, SGEN-CFDT, SNCL-FAEN, SNES-FSU
mardi 30 mars 2004 par Yves LEMAL

Depuis deux ans, sans que l’on puisse en connaître les raisons, la TECHNOLOGIE, ses programmes, ses enseignants sont remis en cause.
Au moment où le groupe de travail dirigé par M. SECRETAN définit les nouveaux programmes de TECHNOLOGIE, il nous semble important de réaffirmer les principes constitutifs de cette discipline.

En l’état actuel, la TECHNOLOGIE, discipline enseignée de la 6ème à la 3ème, contribue pleinement à la construction de savoirs et compétences communs pour tous les élèves du collège. Elle s’adresse à tous, quelle que soit la poursuite d’études : elle ne doit ni être considérée comme un débouché automatique vers l’enseignement professionnel ni se réduire à une remédiation pour les élèves en difficulté !
La TECHNOLOGIE vise l’acquisition de compétences propres à la discipline pour tous les élèves dans le cadre de leur formation générale. Elle se fonde sur la compréhension et la mise en œuvre d’activités sur projets.

Pour le collégien, la TECHNOLOGIE permet également de mobiliser concrètement les connaissances acquises de la maternelle au collège ; elle met en œuvre une variété de domaines techniques dont ceux de la TECHNOLOGIE de l’information. Elle s’oppose à l’idée de hiérarchie des intelligences et permet de donner davantage de sens aux autres enseignements, favorisant la mise en jeu de leurs acquisitions en prise directe avec le réel.

Les élèves ont ainsi la possibilité d’exercer des rôles différents dans des situations référencées aux pratiques réelles. Par des questionnements sur la conception et la réalisation de produits, elle donne à raisonner sur des choix de solutions techniques et sur l’organisation nécessaire pour leur mise en œuvre. La TECHNOLOGIE propose à l’élève de s’approprier deux points de vue complémentaires :

  • celui d’acteur dans les pratiques techniques d’un travail en équipes, ce qui favorise l’apprentissage de son autonomie et la construction de son identité sociale.
  • celui d’usager et de consommateur critique des produits inscrits dans les systèmes techniques qui l’environnent, ce qui est en rapport avec le développement de la citoyenneté.

Compte tenu de l’impact de son enseignement, des outils pédagogiques qu’elle a su développer et des locaux et des équipements mis en place, la TECHNOLOGIE ne saurait être enseignée sans que l’on tienne compte de l’organisation en groupes à effectifs réduits, des conditions matérielles et de financement, du nombre d’enseignants et de la formation qui doit accompagner toute mise en place de nouveaux programmes.

Montreuil, le mardi 30 mars 2004

Les associations de TECHNOLOGIE : AEAT, AEET, ASSETEC, PAGESTEC.
Les organisations syndicales :
FERC-CGT, SE-UNSA, SGEN-CFDT, SNCL-FAEN, SNES-FSU.

Les associations de TECHNOLOGIE : AEAT, AEET, ASSETEC, PAGESTEC.

Les organisations syndicales :
FERC-CGT, SE-UNSA, SGEN-CFDT, SNCL-FAEN, SNES-FSU.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4965 / 129210

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site AEAT actualité   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License